Vous êtes ici : > Accueil > Reconnaissance de l’exposition à l’amiante après son interdiction

Reconnaissance de l’exposition à l’amiante après son interdiction

12/09/2013 14:15 par Admin Admin

Selon Michel Sapin, ministre du travail, et après un arbitrage du Premier ministre, un arrêté interministériel va paraître reconnaissant l’exposition à l’amiante des salariés d’Honeywell à Condé-sur-Noireau pendant une période de 2,5 années après l’interdiction de ce produit.

Cela a l’apparence d’une bonne nouvelle, mais elle est très en deçà des attentes des salariés de cette usine car pour eux l’exposition à ce produit cancérogène –bien que non utilisé sur ce site depuis fin 1996- a duré jusqu’à la fermeture de l’usine en juin 2013.

Celle-ci n’a jamais été décontaminée, des mesures faites en 2012-2013 encore le confirment.

Quand on sait qu’il n’y a pas dose minimum pour déclencher un cancer de l’amiante (mésothéliome) jusqu’à 30 ou 40 ans après l’exposition, que va-t-il se passer pour tous ceux qui ont travaillé dans cette usine entre 2000 et 2013 ?

Au vu de l’arrêté à paraître, les salariés, les victimes et les associations qui les soutiennent seront certainement amenés à faire appel de cette décision.



Partager

← Réforme des retraites. Pénibilité, le compte n’y est pas . Revalorisation a minima de l’AAH Très insuffisante aux yeux des personnes handicapées →

Laissez un commentaire

Nom : *
Email : *(N'apparaît pas en ligne.)
Site internet :
Commentaire : *
Code de sécurité : Version audio
Recharger l'image
Vérification : *
Réalisé avec © Franceasso.org